Main menu:

History of RPE Thought

Posts by Tag

RSS New from the CCPA

  • 2019 Federal Budget Analysis February 27, 2019
    Watch this space for response and analysis of the federal budget from CCPA staff and our Alternative Federal Budget partners. More information will be added as it is available. Commentary and Analysis  Aim high, spend low: Federal budget 2019 by David MacDonald (CCPA) Budget 2019 fiddles while climate crisis looms by Hadrian Mertins-Kirkwood (CCPA) Budget hints at priorities for upcoming […]
    Canadian Centre for Policy Alternatives
  • Boots Riley in Winnipeg May 11 February 22, 2019
    Founder of the political Hip-Hop group The Coup, Boots Riley is a musician, rapper, writer and activist, whose feature film directorial and screenwriting debut — 2018’s celebrated Sorry to Bother You — received the award for Best First Feature at the 2019 Independent Spirit Awards (amongst several other accolades and recognitions). "[A] reflection of the […]
    Canadian Centre for Policy Alternatives
  • CCPA-BC welcomes Emira Mears as new Associate Director February 11, 2019
    This week the Canadian Centre for Policy Alternatives – BC Office is pleased to welcome Emira Mears to our staff team as our newly appointed Associate Director. Emira is an accomplished communications professional, digital strategist and entrepreneur. Through her former company Raised Eyebrow, she has had the opportunity to work with many organizations in the […]
    Canadian Centre for Policy Alternatives
  • Study explores media coverage of pipeline controversies December 14, 2018
    Supporters of fossil fuel infrastructure projects position themselves as friends of working people, framing climate action as antithetical to the more immediately pressing need to protect oil and gas workers’ livelihoods. And as the latest report from the CCPA-BC and Corporate Mapping Project confirms, this framing has become dominant across the media landscape. Focusing on pipeline […]
    Canadian Centre for Policy Alternatives
  • Study highlights ‘uncomfortable truth’ about racism in the job market December 12, 2018
    "Racialized workers in Ontario are significantly more likely to be concentrated in low-wage jobs and face persistent unemployment and earnings gaps compared to white employees — pointing to the “uncomfortable truth” about racism in the job market, according to a new study." Read the Toronto Star's coverage of our updated colour-coded labour market report, released […]
    Canadian Centre for Policy Alternatives
Progressive Bloggers

Meta

Recent Blog Posts

Posts by Author

Recent Blog Comments

The Progressive Economics Forum

Cinq choses a savoir sur la politique du logement au Canada, avant 1964

Le 4 novembre, j’ai fait une présentation sur la politique du logement au Canada, lors de la Conférence nationale pour mettre fin à l’itinérance. Ma présentation (qui a porté sur l’histoire sociale canadienne avant 1964) illustrée de diapositives, peut être téléchargée ici.

Voici cinq choses à savoir sur l’histoire avant 1964, période qui a donné le ton à des développements importants dans la politique du logement au Canada:

  1. Avant les années 1940, il n’y avait pratiquement pas de logements subventionnés par le gouvernement au Canada. Dans les années 1900, si on était sans travail et avait besoin d’aide pour payer les factures, on devait généralement compter sur sa famille ou ses amis. Dans certains cas, un organisme de protection sociale pouvait fournir un soutien limité dans le temps (par exemple, des vêtements, de la nourriture, de l’essence); dans d’autres cas, l’ église pouvait aider. Sans cela, on était probablement confronté par l’indigence.

  1. La Grande Dépression a eu un impact important sur le rôle du gouvernement dans le système de protection sociale du Canada. Avant la Grande Dépression, on était porté  à voir le chômage comme un échec personnel; mais à la fin de la Grande Dépression, il est devenu clair pour la plupart que le chômage était souvent provoqué par des facteurs macroéconomiques en grande partie hors du contrôle de l’individu qui se retrouvait  sans travail. Cela a changé la mentalité des Canadiens—tout à coup, il n’était plus difficile de convaincre les gens de la nécessité pour le gouvernement de jouer un rôle important à la fois dans la création d’emplois et  dans la politique sociale de soutien aux personnes sans emploi.
  1. La Seconde Guerre mondiale a eu un impact profond sur le système de protection sociale du Canada. A la fin de la Seconde Guerre mondiale, les gouvernements dédéral et provinciaux étaient dans une situation macroéconomique relativement forte; en effet, le chômage était à un niveau bas. Cette situation fiscale favorable, combinée avec la modification susmentionnée de la perspective vis-à-vis du chômage, a eu comme effet une situation où le gouvernement fédéral du Canada pouvait augmenter des dépenses dans les programmes sociaux.
  1. Après la Seconde Guerre mondiale, les anciens combattants canadiens ont dû se battre dur pour le logement financé par le gouvernement. Comme M. Brushett a souligné avec éloquence ici, après la Seconde Guerre mondiale, on n’ a pas offert aux anciens combattants la possibilité d’un logement financé par le gouvernement; plutôt, pour le logement subventionné, ils ont dû se battre. Une fois que le gouvernement fédéral a un logement financé par le gouvernement disponible pour les anciens combattants, cela a rendu la pensée de logements financés par le gouvernement pour d’autres groupes de Canadiens plus acceptable.
  1. L’introduction de l’assurance hypothécaire parrainée par le gouvernement en 1954 a eu un impact profond sur la propriété du logement au Canada. Ce programme d’assurance sociale protégait les institutions financières contre les risques lorsque elles fournissaient des prêts hypothécaires aux propriétaires canadiens. En effet,   c’ était un programme d’assurance parrainé par le gouvernement plutôt qu’une subvention en soi. En vertu du régime, le propriétaire individuel payait des primes d’assurance. Ce plan, qui reste en vigueur aujourd’hui, a abouti à des niveaux plus élevés d’accession à la propriété.

Par la suite, la politique de l’habitation canadienne a vu un changement spectaculaire en 1964 … mais cela sera le sujet d’un blogue futur!

Les personnes suivantes m’ont aidé à préparer le présent blogue: George Fallis, Francesco Falvo et Allan Moscovitch. Toutes les erreurs sont les miennes.

Enjoy and share:

Write a comment





Related articles